mardi, septembre 06, 2016

Un nectar


"C'est tout à fait délicieux de penser qu'on peut être un régal pour les vautours. "
        Claude Régy

"Ce qui est intéressant chez le vautour c'est qu'il est dit très précisément qu'il commence par l’œil, qu'il trouve délicieux. Et ayant fini ce premier hors-d’œuvre qui est un régal, il nettoie complètement l'orbite à coups de bec et c'est par ce trou parfait qu'il atteint le cerveau, qui est un autre plat qu'il apprécie particulièrement. Et, ayant nettoyé la boîte crânienne, il commence à s'attaquer à toutes les parties du corps et c'est seulement quand il ne reste que les os qu'il a l'idée de les emporter très haut dans son vol et de les fracasser sur les rochers, là en bas, pour pouvoir délivrer la moelle et pouvoir se nourrir de la moelle qui est encore une fois un mets délicieux."

En voilà un qui n'est ni pour le fastfood, ni pour la malbouffe. Un vrai symbole de savoir-vivre pour notre époque, et ce rapace en devient sympa.


Lu dans :
Claude Régy. Du régal pour les vautours. Les Solitaires Intempestifs. 2016. 96 pages

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home