dimanche, mai 29, 2016

Anthropomorphisme

"C'est vers la fin de l'automne qu'il se fait dans le ciel de grands semis d'oiseaux."
            Marcel Havrenne

Edith, la classe et l'influence, en d'autres temps. Elle finit sa tartine dans ce qu'on nomme pudiquement une institution psycho-gériatrique. J'aime l'interroger sur ce qu'elle a retenu du journal télévisé de la veille, et m'étonne de la justesse et de l'actualité de ses réponses. On est parfois moins sot qu'on vous l'accorde. Et hier Edith? "Hier deux lions se sont battus pour la maîtrise du territoire et des femelles, des éléphants se sont vautrés dans la boue, un écureuil a caché ses noisettes dans une ruche abandonnée, des singes se sont épouillés et puis disputés, un paon a fait la roue devant un public de Japonais, un chat a joué durant une demi-heure avec une souris avant de la manger." Désarçonné, je comprends avec retard qu'elle me décrit un film animalier visionné sur Discovery, et non les informations télévisées. A moins que, un étrange sourire aux lèvres, elle ne se soit amusée à me berner par le récit de la vraie réalité de notre monde, de ses jeux de pouvoir, de séduction, de petites et grandes turpitudes racontés comme une visite à Pairi Daiza. Elle plisse les yeux, feint de s'endormir, comme pour signifier que tout cela est sans importance. 

Lu dans :
Marcel Havrenne. Du pain noir et des roses. Ed Phantomas. 1984. 84 pages. Extrait p.46


0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home