mercredi, février 10, 2016

Sous l'écorce la guerre


«Alors qu’il tient l'orange, il se dit que sous l’écorce, il y a une chose non souillée, et une chose que la guerre n’a pas touchée. Oserai-je l’éplucher ? »
                Léon Werth

Léon Werth, rappelez-vous la dédicace du Petit Prince, sut faire part avec une rare émotion de ce qu’il ressentit pendant la Grande Guerre. Ses écrits viennent d'être retrouvés. 


Lu dans :
Dominique Autrand. Traversée de la défaite. Le Monde diplomatique. Février 2016. Extrait p.26

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home