samedi, mars 25, 2017

Le souvenir de la blancheur

"Il n'est point de défaite qui ne soit que défaite
qu'un monde perdu
puisque le monde qu'elle ouvre
est toujours un lieu jusque-là insoupçonné
qui fait appel à des espace nouveaux.
Nulle blancheur n'est aussi blanche
que le souvenir de la blancheur . "
         William Carlos Williams (1883-1963)

(No defeat is made up entirely of defeat-since / the world it opens is always a place formerly unsuspected. / A world lost, a world unsuspected / beckons to new places / and no whiteness is so white as the memory of whiteness .)

Ceux qui ont vu le beau film Paterson de Jim Jarmusch se souviennent des poèmes qui le ponctuent. Ils sont inspirés par le poète William Carlos Williams.



       
Lu dans:
William Carlos Williams. Aubier Montaigne. 2001. 383 pages.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home