mercredi, avril 12, 2017

Merveilleuses puces


"Tout ordinateur devient obsolète au plus tard le jour de son déballage."
        Corollaire à la loi de Moore

Cofondateur de la société Intel, Gordon Moore avait affirmé dès 1965 que le nombre de transistors par circuit de même taille allait doubler, à prix constant, tous les ans. Il rectifia par la suite en portant à dix-huit mois le rythme de doublement et en déduisit que la puissance des ordinateurs allait croître de manière exponentielle, et ce pour des années. Figurer pareille croissance s'avère difficile. Pour expliquer l'impact de la loi de Moore, l'actuel PDG d'Intel, Brian Krzanich a recours à une analogie. Il applique à la Coccinelle de Volkswagen les performances obtenues sur les microprocesseurs d'Intel depuis 1971. Entre la première génération de puces (la 4004) et la plus récente, leur puissance a été multipliée par 3500, leur consommation d'énergie divisée par 90.000 et leur coût de production par 60.000. Une Coccinelle améliorée au même rythme roulerait aujourd'hui à 180.000 km/h, consommerait un litre au 800.000 km et coûterait trois centimes à la production. De quoi donner raison à Michel Serres qui affirme que la petite Poucette tient le monde dans ses mains.


Lu dans:
Loi de Moore. http://www.futura-sciences.com/tech/definitions/informatique-loi-moore-2447/
Thomas Friedman.  Merci d'être en retard. 2017. Trad. Pascale-Marie Deschamps. Ed Saint Simon. 400 pages. Extrait p.37

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home