vendredi, janvier 27, 2017

Hôpital Fin de nuit

"Cette nuit-là     une nuit de souffrance rongeuse
je ne pouvais dormir     et la veilleuse bleue
des chambres d'hôpital     chuchotait une clarté triste
Je respirais mal et je savais à chaque aspiration
que jamais plus je n'aurais le bonheur du souffle
Alors     une main    sur une vitre embuée
a effacé ce peu d'humidité qui brouillait la vue
J'ai découvert soudain un ciel très clair
avec juste un léger nuage blanc qui se reflétait
dans la rivière calme comme le cours du temps
quand le temps se suspend pour refléter le ciel.

J'avais encore mal     Pourtant j'ai redormi
seul mais tenant ta main     dans la paix du silence."
        Claude Roy. Chanter dans le noir.

Dans l'extrême souffrance trouver la brèche qui rend soudain la vie à nouveau supportable. Je ne connais pas de joie plus grande. 


       
Lu dans:
Claude Roy. La fleur du temps. 1983-1987. NRF. Gallimard. 1988. 356 pages. Extrait pp.86-87

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home