samedi, octobre 22, 2016

Sagesse des cancres


"Echouer est mal perçu.  Un élève est rarement félicité pour sa manière de se tromper. Nous devrions féliciter plus souvent les élèves qui se sont trompés de façon originale, souligner combien une manière de rater, curieuse, inattendue peut augurer des succès futurs."
                    Charles Pépin.

La scène se passe à l’école primaire, rapportée par Luc de Brabandere. Des enfants doivent compléter la phrase "Le chat a… pattes et l’oiseau en a…". Consciencieusement, les élèves rajoutent un 4 et un 2 dans les espaces pointillés. Mais l’un d’entre eux répond autre chose. Sur sa feuille le professeur lit : "Le chat a mal aux pattes et l’oiseau en a de la peine". L'enfant se trompe en fonction de l'attente de l'enseignant, pas dans sa démarche propre qui ouvre des pistes de réflexion inattendues et originales.

Je vous souhaite une bonne semaine. Un pied encore en Belgique, un pied déjà en Asie, les pensées entre café et journal vont flotter sur les lointaines eaux du Mékong pendant deux semaines. Le blog http://entrecafejournal.blogspot.com/ sera sans doute alimenté de manière plus régulière que l'envoi des mails pour autant qu'il y ait du café, des journaux et du Wifi ce qui n'est guère assuré.
CV

Lu dans:
Charles Pépin. Les vertus de l'échec. Allary Editions. 2016. 250 pages.

1 Comments:

Anonymous Tania said...

Oh l'Asie ! Bon voyage à vous.
J'aime bien l'enfant qui préfère ici les mots aux chiffres, et son empathie.

24.10.16  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home