mardi, avril 05, 2016

Un jour sans


"Je ne suis pas très fier de ce concert-là. La salle était vaste et à moitié vide, la Toccata y sonnait avec un écho, et je jouai le reste du programme sans particulière inspiration. Nela était seule dans sa loge. Audrey Parr vint me féliciter avec l'ambassadeur et sa femme, ce qui me fit trouver que j'avais encore plus mal joué. Sonnenschein s'encadrait silencieusement dans la porte sans oser approcher."
        Arthur Rubinstein.

Qui n'a rêvé d'être Arthur Rubinstein? Enfant prodige du piano, salles debout pour l'acclamer, critiques élogieuses, une vie aventureuse tissée des rencontres avec tout ce que la terre compte de célèbre. On est rassurés de lire dans son autobiographie que, comme nous ce matin peut-être, la journée pouvait s'annoncer sans grande inspiration, Nele (sa femme) seule dans sa loge et la salle à moitié vide.  



Lu dans:
Arthur Rubinstein. Mes longues années. Tome 3 Ma jeune vieillesse. Robert Laffont. 1980. 340 pages. Extrait p. 19

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home