mercredi, avril 13, 2016

Le vent vers demain


"Nous avons connu le feu et la trahison et nous avons fixé le monde de nos yeux ardents."
                Nazim Hikmet

"Est-il possible que personne ne sache dire, avec les mots de la vie publique, que nous vivons et résistons ensemble? S'il en est ainsi, que l'on s'empare alors des mots des poètes! Les mots de Louis Aragon qui mêle dans de mêmes amours et les mêmes actes de résistance ceux qui croyaient au ciel et ceux qui n'y croyaient pas. Ou les mots d'Antoine de Saint-Exupéry qui sait faire créer le navire non en enseignant à hisser les voiles, forger les clous, lire les astres, mais en faisant naître dans le cœur des hommes le désir de la mer, le goût d'être ensemble. Avons-nous à ce point désappris à dire?"

Les mots de Christine Taubira, beaux comme le vent dans les voiles, susceptibles de faire à nouveau rêver les enfants rieurs de nos rues, de les mettre en projet d'un nouveau vivre ensemble?  Le désir de prendre la mer n'est-il vraiment qu'un désir d'enfant? 


Lu dans:
Christiane Taubira. Murmures à la jeunesse. Philippe Rey éd. 2016. 94 pages. Extraits pp.68-69, p.80

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home