dimanche, octobre 11, 2015

Emplacement réservé


"Voilà. Ma fille avait obtenu une place. Oh, ce n'était pas une place au soleil, loin s'en faut, mais c'était une place sûre, qu'elle occuperait toute sa vie."
        Corine Jamar.

"Aujourd'hui, sale temps dans ta tête. Morosité, mauvaise humeur. Tout t'agace, même toi."(*) Après avoir obtenu de haute lutte pour sa fille handicapée un "emplacement réservé", ce rectangle de peinture blanche tracé à même le bitume devant la maison, une mère tente difficilement de l'occuper en délogeant à longueur de semaine les conducteurs étourdis qui le squattent. Combat emblématique contre les mille et uns chausse-trappes d'une existence "normale" habitée par le handicap. Combat contre les autres autant que contre soi-même, que ce roman aux teintes autobiographiques croque avec a(hu)mour. On connaissait de Corine Jamar la "femme couchée sur le dos" et celle qui avouait "Soit dit entre nous, j’ai peur de tout", on y découvre une femme debout qui n'a plus peur de rien.


Lu dans:
Corine Jamar. Emplacement réservé. Le Castor Astral. 2015. Vient de paraître.
Parus au Castor Astral: Soit dit entre nous, j’ai peur de tout (2012), et On aurait dit une femme couchée sur le dos (2014)
(*) Christophe André. Sérénité, 25 histoires d'équilibre intérieur. Odile Jacob. 2012. 160 pages. Extrait p.23

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home