vendredi, janvier 27, 2017

Liberty Enlightening The World


"Amenez-moi vos foules pauvres, épuisées,
Blotties dans l'espoir de respirer libres,
Le misérable rebut qui fourmille sur vos plages.
Envoyez-les moi, ces sans-abri, ces dés jetés par le naufrage,
Je leur tiens ma lampe allumée à la Porte d'Or."
                Emma Lazarus ( poétesse juive américaine - 1849-1887 )

Le texte original, en anglais, est gravé depuis 1903 sur le piédestal de la Statue de la Liberté, cadeau de la France à la jeune Amérique qui fut la première vision des États-Unis pour des millions d'immigrants. Triste évolution d'un beau et grand pays, épris de liberté, dont le président récemment élu exalte les vertus d'une barrière de 3200 km à ériger de la Californie au Texas, mur "impénétrable, costaud, grand, puissant et beau" (Donald Trump), couplée à la mise en place d'une base de données où seraient enregistrés les musulmans et de filtres à l'immigration fondés sur la religion des candidats. Une première contre laquelle s'est élevée avec fermeté Madeleine Albright, ex-secrétaire d’État de Bill Clinton, d'origine juive et prête à être enregistrée comme musulmane par solidarité. 

Lu dans:
http://www.huffingtonpost.fr/2017/01/26/la-reponse-tres-forte-de-lex-ministre-madeleine-albright-au-decret-anti-musulmans-donald-trump/?utm_hp_ref=fr-Donald-Trump (transmis ce matin par une amie lectrice fidèle qui a aussi traduit le poème).
Texte original :  Give me your tired, your poor, / Your huddled masses yearning to breathe free, / The wretched refuse of your teeming shore. / Send these, the homeless, tempest-tossed, to me: / I lift my lamp beside the golden door.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home