dimanche, janvier 22, 2017

Isthmes

«Aucun homme n'est une île, un tout, complet en soi, tout homme est le fragment d'un continent»
        John Donne (1572-1631)

"Etre c'est être relié. Quelle que soit sa combativité, ou ses dons exceptionnels, le petit moi qui tente de vivre «seul contre tous» ne pourra jamais réaliser son potentiel d'humanité. Tout au contraire, il ne réussira qu'à s'épuiser. En cherchant à s'affirmer uniquement par lui-même et pour lui-même, il vivra comme l'ombre de lui-même et non en être humain authentique. Nous ne sommes rien sans les autres. Pourquoi? Parce qu'au sortir du ventre de notre mère, nous sommes démunis, nous n'avons pas les moyens physiques pour nous débrouiller tout seul. «Loin d'être bénis des dieux, nous sommes marqués par le manque et l'avoir-moins. [ ... ] L'homme est un néotène, un être mal fait, terriblement incomplet à la naissance» (*). Mais le moins est un plus, la faiblesse naturelle exigeant le développement de la culture, et au cœur de celle-ci de la solidarité et de la fraternité, grâce auxquelles l'être humain originellement nu, ignorant et impuissant devient ce coeur de liens qui le rend capable des plus grands accomplissements."
        Abdennour Bidar


Lu dans :
Abdennour Bidar. Les Tisserands. Ed Les liens qui libèrent. 2017. 192 pages. Extrait pp 49-50
* Jean-François Mattei et Israël Nisand, Où va l'humanité?, Ed. Les Liens qui libèrent, 2013, p. 17.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home