vendredi, novembre 25, 2016

Exil

"Rien ne ressemble plus à l'exil que la naissance."
            Negar Djavadi.

Du point de vue du bébé, rien n'est plus anxiogène, inconnu, violent, non-souhaité, passif que naître... si ce n'est mourir, et être chassé de son pays natal comme le note Djavadi.


Lu dans:
Negar Djavadi. Désorientales. Liana Levi. 2016. 349 pages.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home