lundi, septembre 19, 2016

Ces escales qui annoncent les nouveaux voyages

"L'auditoire était fasciné, littéralement pendu aux lèvres du vieux professeur."
Mallock

N'enjolivons pas trop le passé, tous les cours n'étaient pas de l'Agatha Christie, ni tous les profs Gérard Philipe dans la Cour d'honneur du Palais d'Avignon. Une époque pourtant est en train de disparaître, où les salles de cours vétustes ne connaissaient pas le Wifi et les étudiants pas le notebook. Où la conviction amenait des enseignants à prendre des risques, tel ce prof de physique admiré, quasi émérite, juché droit comme un I sur un tabouret tournant de plus en plus rapidement, les bras en croix pour nous apprendre le moment d'inertie et l'accélération angulaire. Ignorant tout ridicule, impavide devant la possibilité d'une chute ou d'un chahut devant 300 carabins éberlués par son culot, il nous enseignait et la physique et la joie de vivre. La "réalité améliorée" a envahi l'espace d'enseignement, offrant d'immenses possibilités souvent encore balbutiantes. Cela peut déboucher sur d'amusantes (?) innovations, tel ce dispositif qui permet la mesure en temps réel du niveau d'attention des élèves en les filmant avec deux caméras, et qui envoie une alerte au professeur sur son smartphone pour l'informer quand il n'a plus que 10 % d'étudiants attentifs à son cours. Les TIC c'est DAR (trad: Les techniques d'information et de communication en pédagogie, c'est trop bien) .

Il est écrit que je ne connaîtrai pas ce dernier programme s'inspirant du "buien alarm" bien connu des cyclistes (application de smartphone annonçant les averses). Ma tâche d'enseignant prend fin avec ce début d'année académique, une dernière journée m'ayant permis de mesurer à quel point j'y fus heureux. Le soir tombant avait les couleurs de l'escale, celle où on descend seul la passerelle, abandonnant sur le navire un équipage rajeuni dont on connaît le capitaine jusqu'au mousse, impatients à leur tour de découvrir les îles lointaines. Tout cela est bien.


Lu dans:
Pierre Dillenbourg. C'est déjà demain. Les nouvelles technologies ne doivent pas alourdir le travail de l'enseignant.  Le Monde du 7 septembre 2016.
Mallock. Les larmes de Pancrace. Fleuve Editions. 2016. 512 pages 

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home