vendredi, juin 24, 2016

Terre patrie

"Depuis que je suis loin de toi
je suis comme loin de moi
et je pense à toi tout bas
tu es à six heures de moi
je suis à des années de toi
c'est ça être là bas ...
et la différence     c'est ce silence
parfois au fond de moi
qui peut dire l'avenir de nos souvenirs
j'ai le mal de toi
même si je ne le dis pas."
        Lettre à France. Michel Polnareff.

Une des plus belles lettres à la mère patrie jamais écrite. Ils sont 65 millions sur terre à rêver au pays qu'ils ont quitté. Ils sont parmi nous, ils ont emporté leur langue, leur religion, quelques images de sable et de mer, leurs épices et les ingrédients d'une nouvelle existence. Fuyant leur passé, ils nous enrichissent en rêvant d'un avenir avec nous. Le voyons-nous?

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home