jeudi, juin 16, 2016

Les rencontres des jours

"La grâce du bonheur, c'est qu'il est souvent sans raison, quand la douleur en a mille."
            Claude Roy.

«Les rencontres des jours ont rafraîchi ma vie.» C'est la réponse que fit le sage Kirman à son disciple qui lui demandait le secret de sa sérénité. Rencontres inattendues dans ce paradis terrestre d'une nature vierge entre la Margueride et l'Aubrac comme le décrit Marie-France en quelques lignes sobres (que tes œuvres sont belles!). Rencontres des multiples lésions humaines dans l'intimité d'un cabinet médical, quand le patient est fatigué de vie et dépose le sac; le quitter apaisé est un cadeau de l'existence. «J'ai contemplé la sagesse divine, poursuit Kirman. Mais j'ai su aussi prendre plaisir à respirer le parfum des violettes de Deïlam, à sourire aux jeunes filles de Chiraz, à me désaltérer aux quatrains des ghazals de Hafiz, à me réjouir d'une idée qui m'est venue en observant la brillance des joyaux de la nuit, à lire avec bonheur un livre plein de lumière. Et chaque soir je rends grâce à Dieu, qui m'a fait don des mille rencontres des jours. »


Lu dans:
Claude Roy. Les rencontres des jours. NRF. Gallimard. 1993. 340 pages. Extrait p.247
Ubayd- I Zakami. 1300-1371. Diwan des hommes remarquables.  Exergue de "La rencontre des jours."


1 Comments:

Anonymous Bonheur du Jour said...

C'est un très très beau texte. Je suis heureuse de l'avoir lu.

19.6.16  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home