samedi, avril 02, 2016

La peur se dissout dans le café


"Elle entend toutes les voix apaisantes qui lui serinaient quand elle était petite : "N'aie pas peur, ni des monstres, ni des sorcières, ni des gros chiens." Et les mêmes, qui aboient à présent : "Méfie-toi ! Aie peur de tout !"
                    Tana French


Nous pouvons peu, et nous pouvons tout. Contre la terreur, dans cette forêt perdue qu'est devenue la ville, créer des clairières où il fait bon vivre, où l'air est différent, frais, apaisant. On n'y entend que les battements d'ailes du cœur et le roucoulement paresseux des mots simples proposant un café, une bière ou un temps de parole à partager avant de reprendre la route. Ne pas transmettre la peur est un investissement sûr. 



Lu dans:
Tana French. La cour des secrets. Traduit de l'anglais (Irlande) par François Thibaux. Calmann Lévy. 2015. 520 pages. Extrai

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home