jeudi, avril 14, 2016

Cachez ce sein


"Le mérite revient à saint Augustin d'avoir décrit dans Les Confessions cette horrible expérience, celle de voir son frère appendu au sein maternel et portant sur le visage tous les signes de la béatitude. Nous pouvons imaginer que ce frère de lait, s'il avait lui-même écrit sa propre biographie - et s'il avait eu le talent de son aîné -, aurait symétriquement confessé sa jalousie envers Augustin en vertu d'on ne sait quel attribut devenu primordial."
        Gérard Haddad.

C'est comme du Freud, or c'est du Saint Augustin. Insatisfaction séculaire de sa propre image amputée de l'objet de ses désirs, emporté par un frère ou un autre proche, admirablement décrite par Thomas Mann dans "Joseph et ses frères".  On aimerait lire un jour le récit d'une scène similaire qui procure du bonheur à celui qui l'observe, et non de la souffrance. Se réjouir du plaisir de l'autre est un chemin de plénitude. 



Lu dans:
Gérard Haddad. Dans la main droite de Dieu. Ed Premier Parallèle. 2015. 123 pages. Extrait p.78

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home