dimanche, avril 17, 2016

Averse

"Et puis certains après-midi de pluie
    où les gens qui attendent qu'il cesse de pleuvoir sous les porches
    font connaissance, se parlent.
Le nombre exact de baisers qui se donnent en ce moment...
J'aimerais qu'aucune porte ne claque, qu'aucun être humain ne tousse et, toujours en ce moment précis, que quelqu'un dise :
qu'il est bon de vivre ici."
        Francesco Piccolo.

Lu dans:
Francesco PICCOLO. Petits moments de bonheur volés. Denoël. 2014. 144 pages. Extrait p. 135

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home