mercredi, mars 02, 2016

Gén-heureux

"Nous savons tout du prix des choses, mais rien de leur valeur."
         Oscar Wilde

Le partage est-il une composante du bonheur? Selon une étude des Nations unies, les trois quarts du bonheur des gens seraient basés sur six critères: le pouvoir d'achat, la santé, les réseaux sociaux, la confiance (la faible corruption dans les entreprises privées ou publiques), les droits civiques et... la générosité vis-à-vis d'autrui. Ceci suscite la réflexion sur la place d'une économie de partage dans notre économie de marché. Yanis Varoufakis, ancien ministre des Finances grec, évoque dans son dernier opus l'utilisation des cigarettes dans les camps de prisonniers de guerre, devenues rapidement monnaie d'échange pour acquérir café, thé, savon et divers services. La notion du "prix des choses" réapparaissait ainsi rapidement, même dans le dénuement le plus extrême. Ce ne fut pas toujours le cas, et l'auteur rapporte le récit de son propre père dans les camps de concentration de Makronissos et d'lkaria après la fin de la guerre civile grecque (1946-1949), où les colis qui arrivaient étaient aussitôt partagés sans monnaie d'échange. Non-fumeur, il demanda à la famille d'envoyer des cigarettes, qui furent aussitôt distribuées à ceux qui fumaient sans rien attendre en retour.  Si l'économie de marché crée de la richesse, l'économie de partage crée de la valeur. 


 
Lu dans:
http://worldhappiness.report/
Yanis Varoufakis. Un autre monde est possible. Pour que me fille croie encore à l'économie. Flammarion. 2015. 318 pages. Extrait pp 200, 201

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home