mercredi, janvier 13, 2016

Un faux véritable


« Et comme la vérité est fausse, je mens pour la rétablir »
                    Sébastien Thiéry

Où on apprend qu'un apprenti au djihad visant un commissariat de police avec un hachoir et une ceinture d'explosif factice s’est fait enregistrer en Allemagne sous quatre identités différentes et autant de  nationalités, syrienne, marocaine ou encore géorgienne. Pour ses proches il serait tunisien. La police précise que l’identité de l’homme demeure incertaine. La connaît-il lui-même encore?


Lu dans :
Sébastien Thiéry. Deux hommes tout nus.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home