samedi, décembre 19, 2015

Rêver avec Scala

"Mais les rêves, tous ces rêves que l'on ne faisait plus
Mais les rêves, tous ces rêves que l'on croyait perdus
Il suffit d'une étincelle pour que tout à coup
Ils reviennent de plus belle, les rêves sont en nous.
Les rêves sont en nous... "
    Pierre Rapsat

Court moment de pur bonheur. Scala chante ce vendredi soir dans l'église dont chaque jour j'entends les cloches, rythmant nos vies. On est au cœur d'Anderlecht, pas toujours ma belle, et je ne sais plus si j'ai cinq ans ou soixante à contempler la superbe collégiale rénovée, dont les piliers tremblent ce soir sous les basses d'Hooverphonic, rêvent avec Pierre Rapsat et mêlent les mains et les épaules d'un public bonhomme qui reprend avec une joie non-dissimulée en final Ik hou van U/Je t'aime tu sais/Geef me een kus/Embrasse-moi. La surprise de ce final insolite est totale. Durant une heure trente, le spectacle s'est inséré dans son époque par ses jeux de lumière, ses sons et ses rythmiques, ses militaires pas bisounours à l'entrée rappelant qu'on est en état d'alerte 3 et que le Bataclan est toujours possible. Pour déboucher soudain sur un de ces moments de folie pure où on se souvient - l'aurait-on oublié - qu'on est sur les terres de Breughel, de Magritte et de Folon. Durant quelques brèves minutes, on croit "à la beauté qui sauvera le monde" et on se prend à rêver avec Erri de Luca d'une terre qui un jour fonderait sa sécurité sur les désarmés, veillant jour et nuit les uns sur les autres avec bienveillance. Un dernier rappel, face à un public debout souhaitant prolonger l'instant, évoque que "sur cette étrange mappemonde / où le plus beau côtoie l'immonde / même si l'on est différent / il faut savoir traverser le temps / et vivre les mêmes émotions / ensemble, ensemble."   
Les rêves sont en nous, il est bon, parfois, un court moment, de se les autoriser. 
  
 
Lu dans:
Scala chantait à la collégiale Saint Guidon, à Anderlecht, ce vendredi 19 décembre 2015 à 20 heures.
Pierre Rapsat. Les rêves sont en nous.
Pierre Rapsat. Ensemble.  

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home