lundi, novembre 23, 2015

Les courriels qui font du bien

"Cher Carl,
Pour une fois, je ne suis pas d'accord avec toi, et suis heurté par la dernière phrase de ton texte. Je trouve déplacé de mettre ce qui se passe sur un plan quantitatif. Je pense que les français ont vécu là un traumatisme qui sous certains aspects ressemble un peu au traumatisme que les belges ont vécu lors de l'affaire Dutroux. Quelque chose d'incompréhensible et d'injuste, touchant des innocents.​ "

Cette phrase, envoyée par un ami cher, est ce que j'ai lu de plus intelligent aujourd'hui. Elle faisait suite à un coup de téléphone allant dans le même sens d'un de mes fils. J'ai apprécié une fois de plus avoir dans mes proches des contradicteurs bienveillants et avisés. 



0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home