vendredi, novembre 20, 2015

La danse de l'or


"Comme dans la chanson     les feuilles
soulevées par le vent     vont se mettre à danser."
            Valentine Goby. Kinderzimmer.

Elles dansent parce que la brise est bonne, et que c'est la dernière, et que cela termine bellement une vie de feuille. Légères, dorées, elles dansent parce qu'elles ne sont pas rochers battus par les vagues, ou châtaignes prêtes à griller: à chacun son histoire. Je m'inquiétais début novembre de voir les feuilles jaunes des Gingko Biloba de ma rue traîner aux arbres, en retard sur les autres, comme si le vent d'automne avait perdu une partie de son butin en route. Le jour venu, une pluie de pépites d'or joncha le sol après avoir fourni la plus belle des chorégraphies. A chacun son temps, attendre l'heure est un bonheur. 


Lu dans:
Valentine Goby. Kinderzimmer. Actes Sud 2013. Babel. 229 pages. Extrait p. 21

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home