mardi, novembre 03, 2015

Heure d'hiver


"C'est une belle journée         la vie calme et vivante
avec juste la pensée sourde         (qu'on chasse doucement)
que cette fois-ci l'été         c'est vraiment bien fini
qu'on a changé l'heure         que les jours raccourcissent
les jours du jour         et les jours des vivants dans le jour
Il faudra chaque soir allumer     un peu plus tôt les lampes
et je ne sais plus quand déjà la nuit tombe
si j'entends l'oiseau Mélancolie chanter doucement dans la brume
ou bien l'enfant chassé de l'été pour rentrer à l'école
qui pousse un soupir en ouvrant ses cahiers
(..)
A la tombée du jour on ne sait pas non plus
si on a le cœur triste d'un jour déjà passé         d'une journée de moins
ou bien le cœur calme parce qu'on a vécu près de ceux qu'on aime
ou simplement des sentiments brouillés         vaguement métaphysiques
Les lumières de la nuit tremblent dans la brume."
                Claude Roy

Moment paisible entre le crépuscule et la nuit où les images de la journée défilent, vaporeuses, L'attention ne se fixe plus sur rien, comme durant les longs voyages en train ou en contemplant une pluie torrentielle, quelques feuilles d'automne accrochées au manteau. On repense à ceux qu'on aime, juste avant de s'envoler dans les songes. C'est bien.


Lu dans:
Claude Roy. Le Noir de l'Aube. Gallimard. NRF. 1990. Extraits pp 58, 117

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home