mercredi, septembre 30, 2015

Les épaisseurs du silence


"Tout a commencé avec le bruit d'une mouche. D'habitude, c'est agaçant, et là, non: c'est apaisant. C'est juste la vie. Comme le petit nuage qui passe dans le ciel. Comme les miettes sur la table de la cuisine déserte. En cette après-midi d'été et de vacances, certains font la sieste, les autres sont partis en balade. Et toi, tu es resté là, à bouquiner et à ne rien faire. Tu viens d'entrer dans la cuisine, et tu regardes autour de toi, tu écoutes le silence, ce silence habité: le tic-tac de l'horloge, le ronronnement du vieux frigo. Et la mouche. Le bourdonnement dure quelques secondes, puis disparaît: la bestiole a trouvé la sortie. Dans le sillage de son vol, un peu plus de silence. Et une drôle d'impression. Comment ça s'appelle, cette douceur sans cause précise, ce sentiment que tout est à sa place et que tu n'as plus besoin de rien? C'est ça, la sérénité?"

En quelques mots qui ne racontent rien, une description des intensités du silence et de la paix intérieure.
 

Lu dans :
christophe André. Sérénité, 25 histoires d'équilibre intérieur. Odile Jacob.2012.160 pages. Extrait p.7

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home