mardi, septembre 29, 2015

Jolis mots


"Uitwaaien" (néerlandais). Ce verbe charmant signifie «marcher dans le vent pour le plaisir» et évoque les ravissants tableaux des paysagistes flamands. On lui opposera "Koyaanisqatsi", joli mot hopi (ancienne communauté d'Amérique du Nord, « le peuple paisible ») pour décrire à la fois "une vie déséquilibrée" ou «une existence si aliénante qu'il faut en changer». Godfrey Reggio en a fait un film homonyme (1982), à la fois hymne à la technologie et représentation de l'enfermement qu'elle est susceptible de provoquer, à l'image de cette ville vue du ciel à différentes échelles se terminant par la photographie d’un microprocesseur. Pareil aux électrons, en mouvement constant, l’individu reste libre, mais dans un monde totalement programmé. Entre "Uitwaaien" et "Koyaanisqatsi", notre vie se déroule. Si le premier reste un idéal à atteindre, le second reflète hélas davantage la réalité quotidienne des motifs de consultation.

Pour les gourmets des mots, Christopher Moore a glané autour du monde un florilège des termes les plus curieux, étonnants, poétiques ... et totalement intraduisibles. Je m'en suis régalé.


Lu dans :
Christopher Moore. Les plus jolis mots du monde. Albin Michel. 2006. 160 pages

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home