vendredi, mai 15, 2015

Avec Temple Grandin

« Pourquoi l’autisme, les troubles maniaco-dépressif et la schizophrénie? Si les gènes qui suscitent ces états venaient à être éliminés, peut-être le paierons-nous chèrement, car il se peut que ce soient ces particularités génétiques-là qui nous rendent tous plus créatifs, ou fassent naître les génies. Le jour où la science supprimera ces gènes, les comptables règneront peut-être sur le monde. »
            Temple Grandin

Le handicap comme une chance de sortir du cadre de pensée dominant, et d'améliorer le monde? La vie de Temple Grandin en témoigne. Professeur à l'université du Colorado, docteur en sciences animales, elle a été diagnostiquée autiste à l'âge de 4 ans. Une sensibilité particulière dans la perception de la souffrance animale l'a amenée à faire progresser les conditions d'abattage du bétail, dont elle est devenue experte internationale. « J'ai des cauchemars depuis que j'ai visité l'usine de Spencer Foods en Iowa il y a quinze ans. Des employés portant des casques de football tiraient avec des lanières attachées au museau d'animaux à bout de souffle, maintenus par une chaîne entourant une de leurs pattes arrières. Chaque animal terrifié était forcé, avec une tige électrique, de pénétrer sur une plate-forme avec un plancher glissant à 45 degrés. Les animaux glissaient alors, puis tombaient et les employés les élevaient dans les airs par la patte attachée. Comme je fixais cette abomination, j'ai pensé : Ça ne devrait pas se produire dans une société civilisée. Si l'enfer existe, j'y suis. Je me suis promis d'inventer un système plus éthique pour les animaux». Grandin établit comme une évidence le lien entre sa propre maladie, perçu comme un enfermement intérieur, et ce qu'elle put lire dans le regard terrorisé et muet des bovins sur la chaîne d'abattage. Une proximité bouleversante dans la souffrance qui se révélera déterminante pour sa propre existence et ses choix professionnels.

Menant ainsi un double combat, - mais l'un aurait-il été possible sans l'autre? - elle est aussi connue par ses deux ouvrages autobiographiques où elle partage sa propre maladie. À travers son expérience personnelle, elle tente de faire découvrir l’autisme de l’intérieur, de donner quelques éléments de compréhension tant aux proches qu’aux professionnels qui les côtoient. 



Lu dans:
Olivier Sacks. Un anthropologue sur Mars. Seuil. Points Essais. 2003 480 pages.
Temple Grandin. Ma vie d'autiste, Odile Jacob, 1986. ISBN 2-7381-0265-4
Temple Grandin. Penser en images, Odile Jacob, 1997. ISBN 2-7381-0487-8
Temple Grandin. L’interprète des animaux, Odile Jacob, 2006. ISBN 2-7381-1824-0

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home